(33) 06 25 55 41 75|contact(@)saveursdebresse.fr

Domaine de la Pérouse – élevage de volailles de Bresse AOC

2018-03-30T18:33:17+02:00

Le terroir : contexte du domaine et superficie Le domaine de la Pérouse compte une cinquantaine d’hectares : la moitié des terres du domaine est réservée à la culture des céréales destinées à l’alimentation des volailles et des agneaux, l'autre moitié constitue les prairies où volailles et moutons accèdent librement… Le sol de la Bresse est un sol de limon jaune ou terre à pisé imperméable, décalcifié et humide qui favorise la pousse de l’herbe consommée par les agneaux et la présence de vers, mollusques et insectes qui sont une nourriture de choix pour les volailles en liberté. Le Domaine est situé dans la partie Sud de la zone de l’AOC Bresse, entre les communes de Saint André sur Vieux Jonc et Montracol, dans un paysage de bocage au sol légèrement ondulé où alternent les prairies et les cultures de céréales, notamment le maïs qui y pousse sans être irrigué. Des volailles libres et sportives... Les volailles de Bresse élevées au Domaine sont des volailles sportives, prenant le temps de vivre et de croître naturellement. Exclusivement nourries de céréales cultivées au domaine, les dindes, poulardes, chapons et poulets de Bresse  jouissent d'un parcours herbeux constamment régénéré et équilibré. Une nature équilibrée... À l'heure de l'élevage et de la culture industrielle, les volailles de Bresse du domaine de la Pérouse chantent et respirent la liberté dans une nature équilibrée. La qualité du terroir leur offre une nourriture de choix au sein d'un domaine familial où la biodiversité est favorisée grâce à la polyculture-élevage. Offrir aux papilles des gastronomes des sensations

Domaine de la Pérouse – élevage de volailles de Bresse AOC2018-03-30T18:33:17+02:00

Restaurant Mets & Vins

2018-03-30T18:39:04+02:00

Restaurant Mets & Vins - 11 Rue de la République 01000 Bourg-en-Bresse RÉSERVEZ VOTRE PLACE Réservez votre place dans les cours de cuisine Mets & Vins en appelant le 04 74 45 20 78. La cuisine de Stéphane Prévalet LE RESTAURANT Le chef Stéphane Prévalet et son équipe composent une cuisine du terroir revisité, associent les saveurs en fonction des saisons, travaillent des produits frais et tente d’élaborer des mets que vous ne trouverez pas ailleurs. Pour les produits régionaux, nous essayons de travailler avec des producteurs locaux. Laissez-vous charmer LA CARTE Découvrez la carte et les menus pour une cuisine moderne, créative régionale et gastronomique. Comme un Chef ! LES COURS DE CUISINE L’atelier Mets & Vins vous ouvre les portes d’un espace dédié au coeur du restaurant où le plaisir culinaire a élu domicile. Prenez possession des fourneaux le temps d’un cours et dégustez vos réalisations. Lieux de vie, de partage et de plaisir, poussez la porte de notre atelier… vous allez vous régaler. ATELIER METS & VINS COMME UN CHEF Comment gagner du temps tout en cuisinant du bon, du frais et du local ? Apprendre les bons gestes et les astuces des cuisiniers professionnels ? Connaitre les vins ? Tester un whisky français ? C’est possible ! En vous inscrivant à nos ateliers de cuisine, de pâtisserie ou de dégustation, vous passerez un bon moment d’échange, de partage du savoir

Restaurant Mets & Vins2018-03-30T18:39:04+02:00

Ferme-Musée de la Forêt

2018-03-28T18:04:17+02:00

Réouverture de ce site emblématique dimanche 1er avril 2018 ! Adresse 1210 rte de la Ferme de la Forêt 01560 Courtes N'hésitez pas à pousser la porte de la "maison", pour voir un intérieur traditionnel bressan. Lors d'une visite commentée, vivez les traditions, apprivoisez les coutumes et admirez les costumes et meubles d'antan dans une ambiance chaleureuse autour du foyer. La ferme vous offre ensuite la possibilité de flâner dans le grenier et les étables à la rencontre de divers outils des champs et machines agricoles. Une véritable remontée dans le temps. Passez un moment en compagnie des animaux de la ferme (canards, oies, poulets de Bresse) et visitez le potager avec ses légumes d'hier et d'aujourd'hui et ses plantes aromatiques. Video - Animations ponctuelles pendant la saison estivale. - Continuez votre découverte en visitant le village de Saint Trivier de Courtes Ouverture Du 01/04 au 31/10/2018. Fermé le lundi. - En avril, mai, juin et octobre ouvert uniquement les week-ends et jours fériés. - En juillet, août et septembre du mardi au dimanche / de 10:30 à 12:30 et de 14:30 à 18:00 - Ouverture complémentaire à la demande (groupe). Services et Confort Accès autocar Camping-cars autorisés Boutique Équipements Aire de pique-nique Toilettes Parking à proximité Parking autocar Tarifs Adulte : à partir de 3 € Enfant : à partir de 3 € (Gratuit pour les enfants de moins de

Ferme-Musée de la Forêt2018-03-28T18:04:17+02:00

Auberge Bressane de Buellas

2018-03-27T21:14:44+02:00

Restaurant Gastronomique et Auberge dans l'Ain RESTAURANT GASTRONOMIQUE L'INTIMISTE OUVERT MIDI & SOIR JEUDI, VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE MIDI À moins de 15 minutes à l'ouest de Bourg-en-Bresse, partez pour un voyage gastronomique entre Bresse et Provence et dégustez un cocktail de saveurs inédites où priment fraîcheur et qualité des produits. À Buellas dans l’Ain, le restaurant L'Intimiste vous invite à sa table. Particulièrement lumineuse grâce à ses grandes baies vitrées, la salle saura vous séduire par son atmosphère cosy et par sa décoration jouant la carte de la modernité associée à la tradition. Laissez-vous également surprendre par notre cave à vins qui se découvre derrière l'une des fenêtres de la salle. Dans cette ambiance intime et feutrée, dégustez une cuisine de saison entièrement « faite maison », inspirée à la fois de la tradition gastronomique de la Bresse et de l’arrière-pays niçois où le Chef a débuté comme cuisinier. Celui-ci fait appel à des produits essentiellement locaux de l'Ain. Nous travaillons en effet étroitement avec plusieurs producteurs des environs : volailles de Bresse, légumes et fruits du marché local, poissons de nos lacs et rivières... Ainsi, nous sommes assurés de vous proposer uniquement des produits frais et de qualité, au summum de leur saveur. Et pour accompagner votre repas, choisissez un vin parmi la centaine de références qu'abrite la cave. La Bourgogne et le Bugey sont naturellement représentés ; retrouvez également des crus d’autres grands vignobles de France: Provence, Languedoc-Roussillon, Bordeaux, Vallée du Rhône... Pour mettre à l’honneur l’ensemble de ces produits simples et authentiques, la carte du restaurant se renouvelle tous les

Auberge Bressane de Buellas2018-03-27T21:14:44+02:00

L’auberge bressane

2018-03-27T20:53:28+02:00

Restaurant gastronomique situé face au monastère royal de Brou. Accueil   l’Auberge Bressane Monsieur et Madame Vullin vous accueillent pour un voyage gourmand au pays de Brillat Savarin… « La plaisir de la table est la sensation réfléchie qui naît des diverses circonstances de faits, de lieux, de choses et de personnes qui accompagnent le repas. » Brillat-Savarin L'Auberge Bressane vous accueille tous les jours sauf le mardi, au 166 Bd de Brou 01000 Bourg en Bresse. Tel : 04 74 22 22 68 Fax  04 74 23 03 15 Menu de Pâques Crème Brûlée au Foie  Gras de Canard ******* Foie Gras de Canard Mariné au Vin de Pêche, Compote de Griottes Escalopes de Foie Gras de Canard Dorées, Poires Caramélisées Sauce Périgourdine Délices de Saumon Fumé d’Ecosse, Sorbet Citron Vert Parfait de Foie Blond de Volaille, Asperge Violette, Jus de Madère ******* Filet de Bar de Pêche Grillé au Fenouil, Beurre Blanc Noix de Saint Jacques au Miel d’Acacias, Nid de Tagliatelles Jus de Groseilles et Framboises Merveille de Homard Bleu en Pagaille, Petite Quenelle de Brochet ******* Poularde de Bresse Braisée Crème Fleurette d’ Etrez au Savagnin du Jura Gratin de Pomme de Terre Charlotte au Comté (Cocotte de Morilles à la Crème+ 15.00 €) ******* Sélection de Fromages de nos Régions ******* Premiers Beaux Jours de Printemps Fraises,Framboises,Myrtilles,Mûres, Chantilly Soupe de Fraises Gariguettes au Thym et Citron Mignardises 86.00 € (Ce

L’auberge bressane2018-03-27T20:53:28+02:00

Le ramequin face à un défi

2018-03-23T10:47:26+01:00

Par Gérard Beaufort - Article publié le 14/03/2018 Lien:   http://bourg-en-bresse.lainpact.fr/article-le-ramequin-face-a-un-defi,19842.htm Grand Marché des AOC, AOP, IGP de Bourg-en-Bresse Le ramequin va-t-il sortir de l’ombre, de son image de denrée locale (très) typique, et devenir, à l’instar de la volaille ou de la crème de Bresse, un produit phare du département ? La réponse est encore inconnue mais l’intention est là, et la première étape de cette transformation s’est tenue au Grand Marché des A.O.C. de Bourg-en-Bresse les 17 et 18 mars. Caroline Daeschler, sommelière-conseil reconnue, s’est lancée dans cette aventure et elle s’est donné les moyens de son ambition. Bien sûr, tout bugiste qui se respecte connait le ramequin. Les gens des autres pays de l’Ain, a minima, en ont entendu parler. Parfois, ils ont même dégusté cette sorte de fondue si particulière, forte pour l’odorat, mais finalement goûteuse et digeste. Certes, la première fois peut paraître brutale tant l’impression en bouche est différente. Il faut avouer que le ramequin ne se laisse pas apprivoiser si facilement. Il faut apprendre à l’aimer, et cela demande du temps. Alors, pour contourner cette approche difficile peu compatible avec un développement grand public, Caroline Daeschler a sollicité plusieurs chefs pour élaborer une dizaine de recettes, salées ou sucrées, mettant en scène le ramequin. Nous verrons si les recettes de Violaine Chalandon de la Cour de Récré, Hélène Fauvet de l’Auberge Lentaise, Sylvain Cochet, et

Le ramequin face à un défi2018-03-23T10:47:26+01:00

Le design culinaire comme potentiel de valorisation d’un territoire. Le design est-il mangeable ?

2018-03-21T14:04:30+01:00

How food design may improve territorial development . Is design edible? Résumés Cet article traite du design des produits alimentaires issus de l’artisanat comme potentiel de valorisation territoriale. Après avoir montré le rôle que peuvent jouer les produits alimentaires dans la valorisation d’un territoire, il présente une étude sur la perception par le grand public de deux produits artisanaux issus d’un projet territorial de design entre artisans et designers. L’étude montre que si le design culinaire est une opportunité économique, il doit s’inscrire dans une démarche globale liée au territoire sous peine d’être incompris par les consommateurs. Il constitue dès lors un facteur possible de développement territorial pour les artisans des métiers de bouche. L’article conclut sur les apports d’une telle démarche pour les fabricants, les designers et les marketeurs. Texte intégral PDF 426k 1  Le vocabulaire est avant tout visuel (« élégance », « ornement », « beauté des festins », « lustre (...) 2  Stéphane Bureaux, Marc Brétillot, Stéphanie Sagot, Emmanuelle Becquemin,  par exemple. 1Cet article est issu d’un travail, fruit d’une collaboration entre deux enseignants-chercheurs en marketing et d’un enseignant-chercheur en arts appliqués et designer culinaire, autour d’un projet de design culinaire de valorisation territoriale intitulé « Bouchées Doubles ». Ce programme né de la rencontre entre dix artisans des métiers de bouche et dix designers a donné lieu à une exposition de créations culinaires dans le Tarn-et-Garonne en 2006. Deux de ces créations ont fait l’objet d’une étude qualitative. L’objectif de

Le design culinaire comme potentiel de valorisation d’un territoire. Le design est-il mangeable ?2018-03-21T14:04:30+01:00

Pour le meilleur ou pour le « Pib »

2019-02-20T16:27:28+01:00

L'ÉQUIPE DE RÉDACTION 5 février 2018 ÉCONOMIE CROISSANCE « Quels indicateurs pour inventer demain ?  » Dix ans après la crise financière, qui a démontré combien notre monde était déboussolé, Grenoble accueille sur cette question un «  Forum international pour le bien vivre  », du 6 au 8 juin 2018. L’initiative en revient à la ville, à la métropole et à l’université de la capitale iséroise, mais aussi à des associations (CCFD-Terre Solidaire, Forum pour d’autres indicateurs de richesse). Et elle tombe à point nommé, car l’obsession d’une majorité de nos «  experts  » et de nos politiques pour la croissance confine aujourd’hui à l’absurde. La critique de la croissance – celle du produit intérieur brut (PIB, aussi prononcé Pib), instruite par quelques voix prophétiques depuis les années 1970, fait quasiment consensus, depuis dix ans, jusqu’au sein des enceintes qui influent sur l’économie mondiale (Union européenne, Onu, Banque mondiale, OCDE…) : le PIB, qui ne dit rien des inégalités, du travail non rémunéré, des enjeux écologiques… s’avère un piètre guide pour gouverner. Et pourtant, on continue de ne jurer que par sa croissance pour nous assurer prospérité, emploi et cohésion sociale. Comme si, dans le cockpit, les pilotes avaient les yeux rivés sur la vitesse de l’appareil et ne se souciaient ni de la pression atmosphérique, ni du niveau de carburant, ni de la direction, sans parler des tensions entre passagers… Heureusement, le déni n’est pas généralisé. Des

Pour le meilleur ou pour le « Pib »2019-02-20T16:27:28+01:00

Manger, un acte culturel

2018-03-21T10:48:11+01:00

Les cadres culturels de l’alimentation (les rites, les compétences) sont bouleversés, influencés par la logique industrielle. La nourriture peut être encore une affaire de convivialité, de goût. L’augmentation historique des prix agricoles et alimentaires de l’année 2008 est tout à fait sensible dans la vie quotidienne des ménages. Les plus pauvres sont bien sûr les plus touchés. En France, et dans le reste du monde, la conséquence logique sera la remontée des indices de mal- ou de sous-nutrition. Pourtant, quel que soit le scandale que représente le chiffre de 850 millions d’affamés, notre époque se caractérise par l’abondance alimentaire. Un chiffre résume cette situation : le nombre de personnes en surpoids dans le monde est désormais plus du double du nombre de personnes sous-alimentées (Obésité et surpoids) Ni notre espèce, ni nos cultures ne sont adaptées à cette abondance, qui dans l’histoire ne s’est rencontrée que sur des périodes courtes ou pour des populations très réduites. Pour qu’ils puissent survivre aux périodes de pénurie, l’évolution a sélectionné des individus capables de faire des réserves en dépensant les 4 000 calories par jour nécessaires au chasseur-cueilleur comme à l’agriculteur. Génétiquement, nous sommes les mêmes primates omnivores, attirés par les graisses et les sucres, mais nous ne dépensons plus que 2 000 calories par jour ! Les hommes modernes sont donc affrontés à un problème de régulation quantitative de leur alimentation. Parallèlement, ce qui était rare et cher est devenu abondant et

Manger, un acte culturel2018-03-21T10:48:11+01:00

POULARDE DE BRESSE TERRE ET MER DE CÉDRIC BAYLE, LE PLAT GAGNANT

2018-03-20T10:37:25+01:00

écrit par Jean-Philippe Montel le 23 mai 2017 Après une finale haute en couleurs et en saveurs, c’est avec une recette de Poularde de Bresse terre et mer que Cédric Bayle a su séduire le jury. Il nous en révèle aujourd’hui les secrets qui lui ont permis de décrocher la première marche du podium. Ingrédients : 1 poularde 6 oignons 15 échalotes 2 têtes d’ail 8 pommes de terre 1 chioggia 1 poitrine de lard 1 lobe de foie gras 5 langoustines 8 asperges 50 g de panure 1 citron 60 g de trompette env. 1L de crème 6 œufs 150 g de farine 1 fenouil La recette : Le plat : Découper la poularde, lever les cuisses, les désosser, laisser les suprêmes sur coffre réserver. Éplucher et couper les légumes ; réaliser  une garniture aromatique. Décortiquer les langoustines, les saisir à l’huile d’olive, sel, poivre, les hâcher au couteau. Lancer un fond de volaille avec les carcasses de volaille et la garniture aromatique bouquet garni Contiser les suprêmes avec les langoustines et contiser les cuisses avec les trompettes de la mort et mettre une tranche de lard grillé au milieu, réaliser une ballottine. Tailler 5 palets de pomme de terre à l’emporte pièce 3 cm de hauteur et de largeur. Cuire dans un fond blanc de volaille 20 minutes environ. Confire l’ail dans l’huile et récupérer les gousses. Cuire les parures de pomme de terre et réaliser  l’écraser à

POULARDE DE BRESSE TERRE ET MER DE CÉDRIC BAYLE, LE PLAT GAGNANT2018-03-20T10:37:25+01:00
Aller en haut